« Etre récompensé par un Coup de Cœur Solidaire apporte légitimité et reconnaissance aux projets de l’association »

Pierre_Blanchard2Pierre Blanchard, vice-président de la Jeune Chambre Economique de Paris.
   
Vice-président délégué au programme de l’association la Jeune Chambre Economique de Paris, et chargé d'affaires à la direction de l'immobilier SNCF, Pierre Blanchard a remporté un Coup de Cœur Solidaire pour son projet « Key for job »  en 2011. Il évoque ce que représente une telle récompense pour son association et ses projets d’avenir.

Quelle a été votre démarche pour présenter la candidature de votre projet aux Coups de Cœur Solidaires ?

L’association la Jeune Chambre Economique de Paris existe depuis 60 ans et œuvre en faveur des jeunes de la région. Parmi les sept actions menées en 2011, nous avons choisi celle que nous pensions la plus en adéquation avec la démarche des Coups de Cœur Solidaires de la Fondation SNCF.  « Key for Job », est un programme d’accompagnement pour la création d’emploi ; il concerne des jeunes en difficulté, sortis du cursus scolaire. C’est pour sa deuxième édition, en 2011, que nous avons été récompensés par les Coups de Cœur Solidaires. Grâce à ce coup de pouce et celui d’autres partenaires, nous avons  doublé le nombre de jeunes accompagnés : il est passé de 22 à 44. Nous avons aussi pu développer d’autres modules innovants. Nous avons par exemple fait participer un champion olympique d’arts martiaux : il aide les jeunes à acquérir une meilleure confiance en eux par le sport. Nous avons également pu leur proposer des cours d’anglais adaptés.

Que vous a apporté le Coup de Cœur Solidaire de la Fondation SNCF ?

C’est une reconnaissance importante que d’avoir un grand nom associé à nos actions. Cela nous apporte plus de légitimité lorsque nous présentons nos projets. Nous pouvons ainsi montrer à d’autres partenaires que l’on nous fait confiance et que l’on nous soutient !

Quels sont vos perspectives et projets pour l’année 2012 ?

Le projet « Key for Job » se termine en avril. Il s’agit d’une méthodologie innovante que nous transmettons ensuite à la mission locale avec laquelle nous avons coopéré, pour qu’elle soit reprise et qu’elle contribue à améliorer le taux de retour à l’emploi des jeunes qu’elle suit. Grâce à la première version du projet, nous sommes passés d’un taux de 37 % à 63 % de retour à l’emploi ! L’année prochaine, nous allons proposer de nouvelles actions qui ciblent plus particulièrement les métiers du tourisme, autour de notre projet  « emploi et tourisme ».
Nous mettons également en place un projet qui vise à réduire la fracture numérique dont sont victimes certains jeunes qui n’ont pas accès à Internet. Nous souhaitons les accompagner en leur fournissant un ordinateur et un accès internet, tout en les aidant à s’en servir : par exemple, rédiger un CV sur un logiciel de traitement de texte, ou encore utiliser les réseaux sociaux pour trouver un emploi.

Plus d'informations sur la Jeune Chambre économique de Paris en cliquant ici.



Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer