Accueil   >   Actualités   >   La Colline fait bouger les planches
24/09/2015 Culture

La Colline fait bouger les planches

la-colline

C’est la rentrée des master classes qui préparent des apprentis comédiens issus de la diversité aux concours des meilleures écoles et aux castings des meilleures pièces. La Fondation SNCF en est partenaire avec les Fondations Edmond de Rothschild.

 

Difficile de croire qu’en 2015, un comédien de couleur n’a pas les mêmes chances de décrocher un premier rôle, voire un rôle tout court, dans une pièce. Etonnant de se dire que le théâtre qui a le don d’ouvrir les esprits ferme ses planches à la diversité. Et pourtant la réalité est là et a inspiré au Théâtre de La Colline un programme coup de pouce baptisé “Ier Acte”.

 

Ier acte, saison I

En 2014, 21 jeunes ont suivi des ateliers d’acteurs animés par des artistes de renom. Objectif : acquérir les bases du métier pour les débutants, préparer leur concours pour les plus confirmés et pour tous, se donner une chance supplémentaire de monter sur les planches envers les préjugés et contre une première expérience de la discrimination. “L’idée est de forcer leur destin en leur offrant le meilleur de la pédagogie en France” explique Stanislas Nordey, initiateur du projet, metteur en scène et directeur du Théâtre National de Strasbourg.

 

Il y a urgence…

 

Le 30 mars dernier, La Colline présentait son projet et ouvrait le débat sur l’absence de diversité sur les scènes françaises devant une salle pleine à craquer. Le public, jeune et métissé comme rarement au théâtre, n’a pas retenu sa colère, ses témoignages et ses revendications. “Pourquoi on nous propose que des rôles de racailles ?” lançait l’un, “Faut-il être bourgeois et parler russe pour jouer Tchekhov ?” ironisait un autre, soulignant la nécessité de faire bouger les choses.

 

Ier acte, Ier grand pas

 

Les premiers élèves des master classes le disent. “Jamais je n’aurais imaginé un tel déploiement de moyens, de personnalités…” s’étonne Séphora. “On s’est senti aimés” confie Hiba. “J’ai encore plus d’exigences envers moi-même” affirme Geoffrey. “Travailler avec eux a été extraordinaire, explosif, constructif, humble et honnête” résume Malka. “Le projet a déjà porté des fruits” se réjouit Stéphane Braunschweig, directeur de La Colline, “certains d’entre eux ont pu intégrer des écoles nationales ou feront prochainement leurs premiers pas avec des metteurs en scène de renom.”

 

Avec le soutien de la Fondation SNCF

 

Quatre ans déjà que la Fondation a rejoint l’engagement de l’équipe du théâtre de La Colline dans l’ouverture à la diversité. Mécène du programme Ier Acte, saison I, aux côtés des Fondations Edmond de Rothschild, la Fondation SNCF lui a renouvelé son soutien pour la saison II lancée ce 7 septembre 2015. Parce que cette formation est inédite et audacieuse, parce qu’elle favorise le faire ensemble et parce que c’est une vraie réussite

Pour en savoir plus : http://www.colline.fr/fr/page/ateliers-ier-acte