Accueil   >   Actualités   >   Fatiha Mlati, France terre d’asile
27/05/2019 Solidarité

Fatiha Mlati, France terre d’asile

France terre d'asile est partenaire du programme d'aide aux réfugiés mis en place par la Fondation SNCF. Cette association propose, au travers de son dispositif appelé “Duos de demain”, de parrainer un réfugié pour lui apprendre le français et lui faire découvrir la culture du pays. Témoignage de Fatiha Mlati, directrice de l’intégration.

fatiha-mlati4

Quelle est la vocation de France Terre d’Asile ?

France terre d'asile cultive l’une des plus anciennes traditions françaises, celle de l’asile. Depuis 1971, l’association accueille des personnes qui ont obtenu le statut de réfugié et bénéficient du droit à l’intégration. Depuis 2015, les tensions dans le monde ont amplifié les migrations. Le flux de demandeurs d’asile augmente et le nombre de personnes protégées est passé à 33 380 en 2018 contre 31 964 en 2017 (hors mineurs, OFPRA). L’association les accompagne dans un parcours complet d’accès au droit, à l’emploi et au logement.

Comment réussir l’intégration des réfugiés ?

L’équipe de France terre d’asile compte un peu moins de 1 000 personnes à travers la France, et la tâche est immense. Nous avons lancé en 2015 une opération de parrainage citoyen baptisée “Duos de demain” : les parrains et marraines participent à l’intégration de leur filleul en partageant des moments de vie. Les conversations sont autant d’occasions pour ces réfugiés d’améliorer leur niveau de français. Les sorties leur font également découvrir la culture française. Ces rencontres permettent ainsi de créer du lien ce qui est à mon sens le secret de l’intégration !

Comment la Fondation SNCF vous soutient-elle ?

Depuis 2016, pas moins de 351 duos ont été créés. La mobilisation citoyenne se renforce au fil des années. C’est la preuve que le regard peut changer. Nous avons décidé d’accélérer le processus avec la Fondation SNCF. Pour les années 2019 et 2020, nous voulons créer 420 nouveaux duos, dont 300 en mobilisant les salariés du groupe. L’apprentissage du français est le premier objectif de ces duos, véritable socle du vivre ensemble de demain.

à lire sur le même sujet

SNCF et sa Fondation s'engagent pour les réfugiés >

André Altmeyer, Apprentis d’Auteuil >