Accueil   >   Actualités   >   Relation école-famille : une expérimentation prometteuse d’Aide et Action
13/03/2014 Education

Relation école-famille : une expérimentation prometteuse d’Aide et Action

Et si une relation de qualité entre l’école et la famille était un élément clé de la lutte contre les difficultés scolaires ? C’est ce qu’explore une recherche-action d’Aide et Action soutenue par la Fondation SNCF.

relation-ecole-famille-aide-action

 

Face aux inégalités scolaires

Chaque année en France, près de 140 000 jeunes sortent du système éducatif sans diplôme ni qualification. L’association Aide et Action, engagée dans l’éducation pour tous et en priorité les savoirs de base, a mené une recherche-action sur les difficultés scolaires en explorant “L’enjeu d’une relation de qualité entre l’école et les familles pour prévenir et lutter contre les difficultés d’apprentissage”.

 

Une initiative multi-partenariale

Une enquête réalisée auprès de plus de 200 personnes (34 enseignants, 116 enfants et 64 parents d’élèves) a fait émerger les principales sources de perturbation de la scolarité, en particulier l’enfant morcelé, la relation école-famille difficile et le manque de cohérence éducative au niveau des territoires. C’est le point de départ d’une expérimentation menée à l’échelle du département du Val d’Oise en partenariat avec de acteurs institutionnels, associatifs et des familles.

 

Pédagogie alternative et interaction

Plusieurs actions sont menées par Aide et Action afin de favoriser l’ancrage scolaire et la réussite éducative des enfants et des jeunes. Une première action concerne un projet théâtre et écriture réalisé avec des élèves de primaire pendant toute une année scolaire. Ce projet est accompagné d’une recherche-action visant à mesurer l’impact de ce type de médiation sur les apprentissages. Goût de la lecture et de l’écriture, confiance en soi, esprit de groupe…

La deuxième action implique un groupe scolaire, 12 enseignants et des partenaires locaux (ville, associations) qui mènent une réflexion sur les modes de communication avec les familles et développent des outils de co-éducation. La centaine de parents et les 270 élèves sont impliqués dans cette démarche lors d’ateliers pour les familles et par le développement d’espace de participation pour les élèves (conseils d’enfants). Ces démarches visent à augmenter la participation des enfants à la vie de l’école et au programme de leur apprentissage.

Ce projet se traduira en supports méthodologiques et permettra d’étendre les bienfaits de l’éducation partagée à un maximum d’enfants.