Accueil   >   Actualités   >   Roulez Jeun’ESS !
05/04/2019 Solidarité

Roulez Jeun’ESS !

Faire connaître et faire aimer l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) aux jeunes, c’est la vocation du programme Jeun’ESS, animé par l’Avise qui propose un portail du développement de l'économie sociale et solidaire.

jeuness

Le paradoxe de l’ESS

Un sondage CSA/Avise a révélé que 49 % des jeunes connaissaient l’ESS et que 85 % d’entre eux en avaient une image plutôt positive. Mais de là à y rechercher un emploi, il y a un grand pas. L’enquête “La perception des jeunes sur l’emploi dans l’ESS” (Avise-CESOD, avril 2014) a confirmé le gap. Plus de 58 % des jeunes en recherche d’emploi interrogés pensent que l’ESS pourrait répondre à leurs attentes, d’un travail qui a du sens, d’entreprises qui placent l’humain au centre. Mais 87 % déclarent n’avoir jamais été informés des opportunités professionnelles du secteur. Le programme Jeun’ESS s’attelle à corriger le tir.

Avis aux jeunes !

Le programme Jeun’ESS promeut l’économie sociale et solidaire auprès des jeunes et favorise les initiatives de nature à faire bouger les lignes. Comment ? En informant les jeunes via un média de leur génération : le webzine Say Yess. En s’appuyant sur tous les acteurs qui font avancer la société, Say Yess donne des clés pour agir concrètement dans l’ESS. Par des petits gestes ou des grands projets, en bas de chez soi ou au bout du monde, le temps d’un clic ou toute l’année. Le magazine en ligne valorise des actions solidaires de jeunes, présente des initiatives innovantes facilement duplicables, jette des ponts vers l’entrepreneuriat social et incite les jeunes à passer à l’action à travers des modules “A vous de jouer“.

La solidarité est l’avenir du monde

Faire ensemble pour mieux vivre ensemble en mobilisant d’abord les jeunes, c’est la vocation de la Fondation SNCF qui trouve ici un formidable écho. Elle est partenaire du comité stratégique et mécène du programme Jeun’ESS qui permet aux jeunes de co-construire la société dont ils rêvent. “Nous sommes persuadés que l’économie sociale et solidaire n’est ni une mode, ni un nouveau secteur, mais qu’elle s’inscrit dans un mouvement de fond qui peut faire émerger un monde plus équitable et plus durable” conclut Marianne Eshet.

à lire sur le même sujet

UNITED WAY – L’ALLIANCE : défi jeunesse >