Accueil   >   Actualités   >   Street art à Dijon : le mécénat inspiré de SNCF Bourgogne/Franche-Comté
27/10/2016 CultureSolidarité

Street art à Dijon : le mécénat inspiré de SNCF Bourgogne/Franche-Comté

//www.fondation-sncf.org/wp-content/uploads/2016/10/streetartGResille1-Copie.jpg

 

“Le street art, l’art de reconquérir sa ville” ou son quartier après une restructuration de grande ampleur : c’est le talent de ce projet d’art urbain participatif initié par Zutique avec le soutien de la Fondation SNCF.

//www.fondation-sncf.org/wp-content/uploads/2016/10/je-peins-e1477301068245.jpg

En plein renouvellement urbain

Dijon, quartier des Grésilles. Dans cette zone urbaine sensible qui conjugue les fragilités, un immense chantier de renouveau urbain touche à sa fin. Le quartier y a gagné en équipements (Centre social, théâtre, bibliothèque, Assurance Maladie) mais y a perdu son âme et certains habitants peinent à retrouver leur chemin. Ils sont 8 500 dont plus de 40 % vivent sous le seuil de pauvreté et une forte proportion de 15/25 ans, qui ne sont pas les plus faciles à mobiliser. Mais Zutique est là, implantée depuis 2007 dans une barre d’habitat social, et fait bouger le territoire depuis 15 ans.

En avant la reconquête !

Mettre la main au chantier pour se réapproprier le quartier et créer des repères pour s’y retrouver, c’est l’idée de ce projet collectif, créatif et fédérateur. Sous la houlette d’Eltono, artiste de street art reconnu internationalement, les habitants conçoivent une fresque géante et la signalétique qui fléchera les nouveaux lieux. 150 volontaires de tous âges et 80 enfants des écoles se lancent à grands coups de pinceaux dans une œuvre graphique et colorée, qui scelle le vivre ensemble tout en réinventant l’attractivité du quartier.

//www.fondation-sncf.org/wp-content/uploads/2016/10/streetartGresilles2-Copie.jpg

 

C’est beau la solidarité

Le projet “Le street art, l’art de reconquérir sa ville” prouve que le destin d’un quartier tient d’abord à la volonté de ses habitants, qu’il n’y a pas mieux que faire ensemble pour apprendre à se connaître et que la solidarité a de l’avenir. Expositions de sensibilisation au street art et inauguration comprises, Zutique estime à 9 500 le nombre de bénéficiaires de cette odyssée du vivre ensemble, qui a raflé le soutien de SNCF Bourgogne/Franche-Comté.