Accueil   >   Parole à   >   Marianne ESHET

Marianne ESHET

Déléguée Générale de la Fondation SNCF

A nous d’apprendre à aimer la diversité, c’est la seule façon de vivre en paix et en bonne intelligence dans notre pays.

Au lendemain de la tragédie du 13 novembre, il y a d’abord la profonde tristesse, il y a aussi la responsabilité de chacun et celle de la Fondation SNCF, déterminée à poursuivre sa bataille.

Les événements du 7 janvier ont initié la prise de conscience, mais ceux du 13 novembre nous plongent dans l’état d’urgence. Ils déclenchent à la Fondation SNCF une forte envie d’agir, plus vite, partout, tous les jours et sur tous les fronts.

 

CE QUE NOUS SAVONS MAINTENANT

C’est qu’il est urgent de revenir aux jeunes, de les écouter, les comprendre, les accompagner et leur donner une chance de trouver une place dans cette société. Nous savons que c’est au cœur des territoires que les problèmes se nouent et que les actions sont utiles et qu’elles portent leurs fruits. Nous savons aussi que le choix de la Fondation SNCF de soutenir des projets interassociatifs et d’encourager les dynamiques de mutualisation est le bon. Parce qu’il y a tant à faire et que le temps presse. Nous savons que nous aurons besoin de tout le monde, de toutes les énergies et toutes les bonnes volontés, et que le mécénat de compétences est un levier incontournable parce qu’il promet de mobiliser tous les salariés de France.

 

LES BONS COMBATS

 Dès 2009, la Fondation SNCF a fait de la prévention de l’illettrisme sa principale bataille et en est devenue un mécène majeur en France. Elle a déjà soutenu près d’un millier de projets au cœur des territoires, elle accompagne quatre réseaux associatifs œuvrant à l’échelle nationale, elle mobilise ses équipes et rejoint les initiatives pour lutter contre l’ignorance, le décrochage scolaire et autres exclusions qui font le terreau de la délinquance et de la radicalisation. “Vivre ensemble en partageant nos différences” est le deuxième axe d’intervention de la Fondation SNCF depuis 2011. En 3 ans, nous avons soutenu 180 projets déployés par 500 associations auprès de 12 000 jeunes de toute la France. Ces projets favorisent le rapprochement de publics qui ne se croisent pas ou plus, qui ne s’apprécient guère et se tolèrent à peine.
A nous d’apprendre à aimer la diversité, c’est la seule façon de vivre en paix et en bonne intelligence dans notre pays. Alors engageons-nous, tous, sans attendre et sans compter, il y va de notre avenir.